MER PAU inaugure la rue des Républicains Espagnols en Béarn

A Pau, l’association MER – Mémoire de l’Espagne Républicaine – concrétise un long travail pour le Devoir de Mémoire.

Claudine Bonhomme, Présidente de MER,  explique dans le texte publié ci-dessous ce que fut le parcours de centaines de milliers d’Espagnols, chassés de leur pays par la peste brune européenne. Si nous n’y prenons pas garde, nous aurons à affronter une nouvelle catastrophe car la bête bouge encore. Iinsidieusement, elle pénêtre les esprits, canalise les mécontentements et prend légalement le pouvoir, pays après pays. Cela ne rappelle-t-il rien ?

(suite…)

Continuer la lecture

Pau : Rue des Républicains Espagnols en Béarn

A Pau, une rue des Républicains Espagnols en Béarn vient d’être inaugurée. C’est une victoire contre l’oubli. L’oubli de la seconde République espagnole, fauchée par des généraux dont la seule idée que le peuple espagnol puisse s’éduquer, s’exprimer librement, s’affranchir du carcan imposé par les forces ultra conservatrices était un scandale. nous reproduisons, ci-après, le texte de la prise de parole de José Garcia, vice-président de notre coordination, à l’occasion de cet événement.

« C’est peu de dire que c’est un honneur pour moi que d’être ici parmi vous, à l’occasion de l’inauguration de la « Rue des Républicains Espagnols en Béarn ».

(suite…)

Continuer la lecture

Vérité Justice Réparation – Quel espoir pour l’Espagne ?

En 2015 les Rencontres étaient centrées sur les crimes contre l’humanité commis par le régime franquiste qu’un pacte du silence a voulu couvrir à la mort du dictateur à la faveur d’une loi d’amnistie interdisant toute poursuite des criminels. Enfants volés, action des familles des victimes, fosses du franquisme, justice et mémoire autant de domaines abordés lors de ces journées et fidèlement retranscrits dans un ouvrage publié dans les deux langues castillane et française par la Coordination Nationale Caminar et l’association mémorielle bordelaise Ay Carmela.

Continuer la lecture

Pétition – Pour que soient reconnus et jugés les crimes du franquisme !

Les familles (espagnoles ou exilées en France) des 130 000 à 150 000 républicains espagnols assassinés par les franquistes entre 1936 et 1945 et enterrés dans des fosses communes, celles des enfants volés à leurs mères par dizaines de milliers jusqu'à la fin des années 1970, demandent que vérité, justice et réparation soient faites. Le gouvernement espagnol, mais aussi le gouvernement français et la communauté européenne ne peuvent rester sourds à cette exigence de justice. Ces crimes sont des crimes contre l'humanité, ils sont imprescriptibles et à ce titre ils doivent être jugés. Jusqu'à quand faudra-t-il encore attendre? C'est la raison pour laquelle ¡Caminar! Coordination nationale d'organisations mémorielles des descendants et amis des exilés de l'Espagne républicaine vous invite à signer une pétition destinée à l'ambassade d'Espagne et au gouvernement espagnol : "Vérité, Justice, Réparation" Pour que soient reconnus, jugés et condamnés les crimes du franquisme. Pour signer la pétition cliquer sur le lien : La…

Continuer la lecture

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger

Fermer le menu