Genèse du « tiers » de rue des Républicains Espagnols par Jean ORTIZ

Pau a enfin sa rue des Républicains espagnols

Ouf !!!

Il était temps. Pau a enfin sa « rue des Républicains espagnols en Béarn ». Pourquoi « en Béarn » ? Pourquoi cette restriction ? L’Espagne n’est pas loin… Qui plus est, la mémoire de la MOI, des guerrilleros, est majoritairement communiste. Mais à leurs côtés, à Pau, et en Béarn, participèrent à l’antifascisme des groupes d’anarchistes et de socialistes « unitaires ». Les déchirures entre mouvances furent graves, moins ici sans doute qu’ailleurs (quasiment tous étaient d’origine aragonaise), mais ils prônaient tous « la revolución ». 

(suite…)

Continuer la lecture

Jean ORTIZ rend hommage aux Républicains et antifascistes espagnols

A PAU, Jean ORTIZ rend hommage aux Républicains et antifascistes espagnols

Notre campagne pour une rue destinée aux Républicains espagnols à Pau, dans le quartier « ghetto rouge » où ils vivaient, Le Hédas, nous a conduits à enrichir notre niveau en occitan ! La municipalité a lâché le tiers d’une rue importante : (comte) de Guiche. Nous inaugurons donc un « bout » de rue aux Républicains, un bout « un troç », mais une victoire, et un symbole. Un bout de rue, certes… mais il n’y a pas de petite victoire sur le chemin des peuples… « Reposez en paix camarades… Nous sommes là pour rappeler qui vous étiez »

(suite…)

Continuer la lecture

Pau : Rue des Républicains Espagnols en Béarn

A Pau, une rue des Républicains Espagnols en Béarn vient d’être inaugurée. C’est une victoire contre l’oubli. L’oubli de la seconde République espagnole, fauchée par des généraux dont la seule idée que le peuple espagnol puisse s’éduquer, s’exprimer librement, s’affranchir du carcan imposé par les forces ultra conservatrices était un scandale. nous reproduisons, ci-après, le texte de la prise de parole de José Garcia, vice-président de notre coordination, à l’occasion de cet événement.

« C’est peu de dire que c’est un honneur pour moi que d’être ici parmi vous, à l’occasion de l’inauguration de la « Rue des Républicains Espagnols en Béarn ».

(suite…)

Continuer la lecture

Rassemblement contre l’extension de la porcherie de Septfonds

samedi 22 septembre 2018 à 11h devant la préfecture de Montauban  LA PORCHERIE DE SEPTFONDS  UNE OFFENSE A LA MEMOIRE  UNE ATTEINTE A L'ENVIRONNEMENT  UNE CONCESSION A LA MAL BOUFFE    En mars 1939, le camp de concentration de Judes était créé sur la commune de  Septfonds (Tarn-et-Garonne). Environ 30 000 personnes y furent enfermées, dans des conditions déplorables : de 16 000 à 17 000 réfugiés espagnols, puis des soldats polonais, des français antifascistes, des civils juifs.      Ce site, inscrit au titre des Monuments historiques par arrêté préfectoral du 9 septembre 2011, va être souillé par l'extension d'une porcherie qui prévoit d'élever plus de 6 500 animaux par an.      Des autorisations administratives ont d'ores et déjà été accordées.      Indignées par cette extension qui ne respecte pas le périmètre de protection du site inscrit, des associations de défense de l'environnement, un syndicat agricole et des associations de mémoire républicaine espagnole dont la Coordination…

Continuer la lecture

Vérité Justice Réparation – Quel espoir pour l’Espagne ?

En 2015 les Rencontres étaient centrées sur les crimes contre l’humanité commis par le régime franquiste qu’un pacte du silence a voulu couvrir à la mort du dictateur à la faveur d’une loi d’amnistie interdisant toute poursuite des criminels. Enfants volés, action des familles des victimes, fosses du franquisme, justice et mémoire autant de domaines abordés lors de ces journées et fidèlement retranscrits dans un ouvrage publié dans les deux langues castillane et française par la Coordination Nationale Caminar et l’association mémorielle bordelaise Ay Carmela.

Continuer la lecture

Pétition – Pour que soient reconnus et jugés les crimes du franquisme !

Les familles (espagnoles ou exilées en France) des 130 000 à 150 000 républicains espagnols assassinés par les franquistes entre 1936 et 1945 et enterrés dans des fosses communes, celles des enfants volés à leurs mères par dizaines de milliers jusqu'à la fin des années 1970, demandent que vérité, justice et réparation soient faites. Le gouvernement espagnol, mais aussi le gouvernement français et la communauté européenne ne peuvent rester sourds à cette exigence de justice. Ces crimes sont des crimes contre l'humanité, ils sont imprescriptibles et à ce titre ils doivent être jugés. Jusqu'à quand faudra-t-il encore attendre? C'est la raison pour laquelle ¡Caminar! Coordination nationale d'organisations mémorielles des descendants et amis des exilés de l'Espagne républicaine vous invite à signer une pétition destinée à l'ambassade d'Espagne et au gouvernement espagnol : "Vérité, Justice, Réparation" Pour que soient reconnus, jugés et condamnés les crimes du franquisme. Pour signer la pétition cliquer sur le lien : La…

Continuer la lecture

JOURNÉES CAMINAR 2014 – OUTILS POUR LA MEMOIRE ET L’ACTION AUJOURD’HUI

Table ronde – Introduction d’Alain MIRANDA :

Emmanuel DORRONSORO a rappelé hier les circonstances dans lesquelles Caminar est née. Nous avons voulu, dans le cadre de ces Journées, qu’un moment soit consacré à la mise en commun, à l’échange de nos expériences. A la réflexion aussi sur les outils qui nous permettront de mieux valoriser ces acquis. C’est l’objet de notre table ronde « Des outils pour la mémoire et l’action aujourd’hui ». Le désir de dresser un état des lieux de nos forces et de nos faiblesses et d’élaborer des propositions de mise en œuvre concrète des objectifs définis dans notre Charte. Notre table ronde n’est donc qu’une étape, une rampe de lancement, l’amorce d’un travail qui se poursuivra de façon transversale selon les modalités que nous déciderons après ces Journées. (suite…)

Continuer la lecture

JOURNÉES CAMINAR 2014 – La mémoire historique en Navarre

La loi de mémoire historique

On nous avait dit au début que nous devions expliquer les clés de l’élaboration de la loi de mémoire historique mais hier le contexte, le lieu (la Mairie de Toulouse) ne se prêtaient pas à ce genre d’explication, alors certains m’ont demandé que je l’explique ici en deux petites minutes. Avant l’adoption de la loi, je crois qu’il est important de comprendre ce qui caractérise l’association des familles qui est celle qui a donné l’impulsion et qui a créé un contexte favorable pour que les institutions adoptent cette loi.

(suite…)

Continuer la lecture

JOURNÉES CAMINAR 2014 – Le retour de la mémoire

2 000 fusillés dans les fosses du Ciriego

Je voudrais dédier cette intervention à Tomas, à sa bande, aux membres du groupe El Comunero et je voudrais aussi la dédier à quelqu’un qui a son père dans une fosse commune à Santander. C’est Mari Carmen, pour nous tu es très discrète, Mari Carmen, tu es présidente de MER PAU et on t’aime beaucoup. Ils sont 2 000 et quelques dans cette fosse et les monolithes ont été construits uniquement par le financement des associations, la souscription, sans aucune aide d’aucune autorité ni locale ni régionale ni du gobierno autonomo, rien du tout.

(suite…)

Continuer la lecture

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger

Fermer le menu