29 mars 1939 – Madrid se terre et retient son souffle

Madrid tombe le 29 mars 1939 – Edouard Pons nous plonge dans cette tragédie

« Madrid retenait son souffle pour que nul ne s’aperçoive de son existence… Madrid se cachait, terrée dans sa coquille de peur et de silence, guettant secrètement derrière les persiennes, anxieuse, dans l’attente du pire ». Un récit du journaliste et écrivain républicain Antonio Otero Seco sur la chute de Madrid, il y a 80 ans, et « l’inhumaine vengeance franquiste ».
Sous l’image de la couverture du livre d’Antonio Otero Seco, nous reproduisons, avec son accord, un article d’Edouard Pons, journaliste, traducteur et militant de la mémoire, publié sur son blog de Médiapart à l’occasion de l’anniversaire de la chute de Madrid.

(suite…)

Continuer la lecture

Vérité Justice Réparation – Quel espoir pour l’Espagne ?

En 2015 les Rencontres étaient centrées sur les crimes contre l’humanité commis par le régime franquiste qu’un pacte du silence a voulu couvrir à la mort du dictateur à la faveur d’une loi d’amnistie interdisant toute poursuite des criminels. Enfants volés, action des familles des victimes, fosses du franquisme, justice et mémoire autant de domaines abordés lors de ces journées et fidèlement retranscrits dans un ouvrage publié dans les deux langues castillane et française par la Coordination Nationale Caminar et l’association mémorielle bordelaise Ay Carmela.

Continuer la lecture

L’impunité supprimée par une véritable loi de Mémoire Historique

l’impunité doit cesser

Comment, face à une loi de Mémoire Historique voulue comme une loi de punto final, développer l’action des associations mémorielles et de la communauté internationale pour que la puissance publique s’engage aux côtés des victimes et de leurs familles. C’est à cette interrogation et aux espoirs et perspectives d’action qu’était consacrée la dernière session du samedi des Journées Transfrontalières.
(suite…)

Continuer la lecture

JOURNÉES CAMINAR 2014 – La mémoire historique en Navarre

La loi de mémoire historique

On nous avait dit au début que nous devions expliquer les clés de l’élaboration de la loi de mémoire historique mais hier le contexte, le lieu (la Mairie de Toulouse) ne se prêtaient pas à ce genre d’explication, alors certains m’ont demandé que je l’explique ici en deux petites minutes. Avant l’adoption de la loi, je crois qu’il est important de comprendre ce qui caractérise l’association des familles qui est celle qui a donné l’impulsion et qui a créé un contexte favorable pour que les institutions adoptent cette loi.

(suite…)

Continuer la lecture

JOURNÉES CAMINAR 2014 – Le retour de la mémoire

2 000 fusillés dans les fosses du Ciriego

Je voudrais dédier cette intervention à Tomas, à sa bande, aux membres du groupe El Comunero et je voudrais aussi la dédier à quelqu’un qui a son père dans une fosse commune à Santander. C’est Mari Carmen, pour nous tu es très discrète, Mari Carmen, tu es présidente de MER PAU et on t’aime beaucoup. Ils sont 2 000 et quelques dans cette fosse et les monolithes ont été construits uniquement par le financement des associations, la souscription, sans aucune aide d’aucune autorité ni locale ni régionale ni du gobierno autonomo, rien du tout.

(suite…)

Continuer la lecture

JOURNÉES CAMINAR 2014 – Olga Alcega – AFFNA

Introduction de Maïté Extramiana (M.E.R. PAU) :

C’est un grand honneur pour moi de présenter Olga Alcega qui est présidente de l’association des familles des fusillés et disparus de Navarre en 1936 et qui fait un travail extrêmement riche et remarquable, vous le verrez dans sa présentation. Elle en est la présidente car elle est aussi « petite-fille », son grand-père a été fusillé pendant la guerre ; elle est donc « nieta » et c’est très touchant pour les gens de ma génération de rencontrer ces « nietos » qui jouent aujourd’hui un rôle extrêmement important. Cette association s’est développée de façon remarquable et, pour la petite association dans laquelle je suis « MER » à Pau, quand on voit le travail qui est réalisé en Espagne dans un contexte particulièrement difficile, on peut dire bravo, bravo à cette association. Olga va nous présenter tout cela ; elle a eu la joie de récupérer des traces de son grand-père grâce au travail de l’association.

(suite…)

Continuer la lecture

JOURNÉES CAMINAR 2014 – Pourquoi se souvenir aujourd’hui ?

Les associations mémorielles en France

Introduction

Il est difficile de dissocier le thème de cette intervention de celles qui ont précédé et de celles qui suivront. Je pense que chacune d’elles complétera à sa manière la question qui nous réunit aujourd’hui : «  se souvenir, pour quoi faire ? ». A nouveau, il s’agit d’interroger inlassablement notre rapport, souvent complexe, au passé , mais aussi à notre propre présent et à l’avenir. Dans chaque histoire qui se raconte, il y a des femmes et des hommes qui existent ou ont existé et continuent de s’adresser à nous. Pour entendre ces voix aussi fidèlement qu’il nous est possible, il s’agira toujours de conjuguer au présent ces existences qui alimentent le récit et le façonnent autant qu’elles sont façonnées par lui.

(suite…)

Continuer la lecture

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger

Fermer le menu