“Rotspanier” (Espagnols rouges) à l’espace Darwin

Espace DARWIN à Bordeaux, du 8 février au 8 avril 2019 : exposition sur les « Rostpanier» ou « espagnols rouges »

L’association Mémorielle républicaine espagnole « Ay Carmela ! »,  les historiens Peter Gaida et Antonio Muñoz Sanchez, présentent du 8 février au 8 avril 2019 à l’espace DARWIN à Bordeaux, une exposition sur les « Rostpanier» ou « espagnols rouges », travailleurs forcés oubliés de la Seconde Guerre mondiale.  « Cet environnement Darwin », site privilégié d’expression libre, de fraternelle convivialité dans ce lieu insolite qui fut celui de l’enfermement ajoute à la symbolique voulue par les descendants et les historiens.

https://rotspanier.net
site ” Travailleurs forcés oubliés de la seconde guerre mondiale “

Cette exposition arrive fort à propos : elle plonge dans l’histoire oubliée de ces exilés, victimes de ce que les historiens reconnaissent de plus en plus comme le premier épisode du deuxième conflit mondial. La Seconde République démocratiquement élue fût anéantie par le coup d’État militaire de généraux espagnols factieux soutenus par  les forces fascistes italiennes et portugaises  et par l’Allemagne nazie.

         Des camps d’internement du littoral catalan français aux travaux forcés dans les Compagnies de Travailleurs Etrangers, puis sur le mur de l’Atlantique dans le cadre de l’organisation Todt, dans la France de Vichy ou en Afrique du Nord, ou pire encore dans le camp de l’Atlantique dans le cadre de l’organisation Todt, dans la France de Vichy ou en Afrique du Nord, dans le camp de concentration nazi de Mauthausen, l’exposition fait revivre l’épopée de ces hommes dont bon nombre se sont engagés dans les rangs de la Résistance et ont participé avec courage et efficacité à la libération de la France.

         Cette exposition de conception contemporaine, où les textes sont inscrits  sur des colonnes quadrangulaires translucides dans les trois langues, allemand, français, espagnol, mis en valeur par un éclairage intérieur symbolisant la victoire des valeurs humanistes des « Lumières » contre l’obscurantisme, dans ce lieu de leur mémoire qu’est l’ancienne caserne Niel, d’où de nombreux prisonniers partaient  chaque jour construire la base sous-marine, n’est ni mièvre, ni victimaire, ni moralisatrice.

         Elle tire sa force du passé pour redonner confiance en l’avenir. A la veille des élections européennes, l’alliance des trois langues symbolisant ces trois peuples, autrefois martyrs et bourreaux, est une immense lueur d’espoir, qui ne manquera pas de parler à la forte implantation des descendants et amis de ces Républicains  dans notre région, et au-delà, à tous les hommes de bonne volonté qui veulent encore construire ensemble une Europe des Peuples.

         Des conférences seront organisées pendant cette période. Les premières seront animées par les historiens  Peter Gaida  et Bernard Lavallé dès le 9 février à 16 h sur le thème de l’exposition « Espagnols rouges, travailleurs forcés oubliés de la Seconde Guerre Mondiale »   et « Être espagnol à Bordeaux sous l’Occupation ».  

       Cette exposition trilingue sera mise gratuitement à la disposition de toutes les associations mémorielles de Caminar prioritairement mais aussi des associations partenaires et amies de France. En conformité avec les termes du contrat passé avec la fondation allemande EVZ qui finance le projet, elle devra obligatoirement être exposée en Espagne et en Allemagne.

Association “AY CARMELA” – Bordeaux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu