Ay Carmela – 80 ans de La Retirada

Dans le cadre de la commémoration des 80 ans de La Retirada, l’association Ay Carmela est  heureuse  de vous inviter au premier volet de cette commémoration :

lundi 4 fevrier 2019 à 20h15 à l’Utopia de Bordeaux  soirée “Crimes du franquisme : l’intolérable impunité ” avec la projection de  “El silencio de otros” film de Almuneda Carracedo en VO sous titrée.

Débat animé par Valérie MALABAT Professeur agrégée de droit privé et sciences criminelles.

Il est recommandé de réserver à partir du vendredi 25 janvier !

https://www.cinemas-utopia.org/bordeaux/index.php?id=4837&mode=film

vendredi  8 février 17h30  Espace Darwin Ecosystème : inauguration de l’exposition “Rotspainer” sur les travailleurs forcés espagnols. L’exposition sera ouverte au public les mercredis, samedis et dimanches  pendant 2 mois (8 février – 8 avril 2019)

samedi 9 février 16h-18h à l’ espace Darwin Écosystème  deux conférences :

Peter Gaïda, historien allemand : “Espagnols rouges,  travailleurs forcés oubliés de la Seconde Guerre Mondiale”

Bernard Lavallè, Universitaire : “Être espagnol sous l’Occupation à Bordeaux”


Nous serions très heureux de votre présence.
Bien cordialement, 

Le Conseil d’Administration de Ay Carmela

Cet article a 1 commentaire

  1. Bonsoir,
    Notre père républicain Espagnol Vicente Fernandez Fernandez est né le 3 déc 1918 à Madrid. Entré en France le 9 février et interné au camp d’Argelès jusqu’a mars 39 puis transféré au camp du Barcarès de mars 39 à avril 41 .
    Par la suite il a été transféré au camp de St Médard en Jalles ( Gironde ) dans le groupe des travailleurs étrangers n°90 pour l’organisation Todt à la construction de la base sous-marine de Bordeaux. Évadé avec autres prisonniers le 10 avril 42 ,il travaille dans le groupe des travailleurs étrangers n°541 jusqu’au 8 nov. 43 pour un agriculteur M.Lacoste Théophile à Belloc St Clamens dans le Gers.

    Nous faisons actuellement des recherches avec mes frères pour reconstituer l’histoire de notre père décédé en mai 1980.

    Concernant notre mère, décédée dernièrement le 8 juin 2018 à l’âge de 99 ans,elle est entrée en France le 3 février 39 par Portbou; elle et sa soeur Magdalena sont montées dans un train qui les attendait à la gare de Cerbères .De là elles sont allées dans le Pas de Calais à Lièvin où elles ont été chaudement accueillies par la population.

    Un événement politique qui aura de tragiques conséquences a failli coûter la vie à de nombreux réfugiés Espagnols,je veux parler du Pacte Germano-Soviétique. Cet accord a fait des réfugiés républicains Espagnols des personnes “non gratta ” sur le territoire . En effet les communistes Français et Espagnols étaient considérés comme étant alliés de l’Allemagne Nazie.Le maire communiste de Liévin est emprisonné et les réfugiés Espagnols embarqués dans un train qui devait les reconduire en Espagne.Une partie du train est passé par Irun ,on se doute ce qui est arrivé à ces malheureux.
    Quand à l’autre partie des réfugiés transféré dans un autre train, celui-ci devait passer la frontière via Barcelone.
    Heureusement que le convoi à stoppé à Perpignan suite à une révolte des passagers qui ne voulait pas retourner en Espagne. C’est au camp d’Argelès que ma mère et sa sœur ont été internées .Dans leur malheur elles ont eues de la chance car sinon je n’aurais pas pu vous en parler.

    Merci d’avance à tout ceux qui pourront nous donner des informations sur ce sujet.
    Hasta la proxima.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu