GUÉRILLEROS ESPAGNOLS UNE MÉMOIRE VIVANTE EN BÉARN

« LES GUÉRILLEROS ESPAGNOLS EN BÉARN 1939-1944 »EXPOSITION « ¡ MEMORIA VIVA ! »

Présentée à la Médiathèque André Labarrère de Pau au mois de janvier 2017, l’exposition « ¡ MEMORIA VIVA ! – LES GUÉRILLEROS ESPAGNOLS EN BÉARN 1939-1944 » a pour principal objectif de faire découvrir, de sensibiliser et d’honorer la mémoire des guérilleros républicains espagnols, issus des immigrations économique et politique.

LES COMBATS DES GUÉRILLEROS EN BEARN

Dès 1939, les guérilleros se sont engagés dans un combat antifasciste sans frontière. Victimes du fascisme dans leur pays, ils ont défendu en Espagne leur République, mais ont été contraints à l’exil en France, avant d’être internés en « camps de concentration », notamment à Gurs, en Béarn. Nombreux sont ceux qui, souvent embrigadés pour un travail de force, intègrent les Compagnies puis Groupements de Travailleurs Étrangers, ce qui leur permet de quitter le camp.À Pau, les républicains espagnols du Hédas, exilés économiques, ont été les premiers à s’organiser dans la M.O.I. et à accueillir leurs malheureux frères de l’exil politique, en créant d’originales structures d’aide et de résistance.Dès avril 1942, avec la création du 14ème Corps de Guérilleros, c’est le passage à la lutte antinazie. En novembre à Pédéhourat, germe le 1er Maquis de bûcherons qui utilise une stratégie offensive et unitaire, dans le cadre de l’U.N.E. Le combat des guérilleros s’intensifie jusqu’à la fin août 1944, date de la Libération du Béarn, à laquelle ils ont grandement participé.

POUR LES GUÉRILLEROS : UNE EXPOSITION

Les 23 panneaux-portraits de Guérilleros et agents de liaison espagnols, qui ont combattu le fascisme en Espagne puis en Béarn, s’appuient sur des témoignages, des archives et autres documents historiques.

[drivr id=”0B6lncjm5frDtcjRIQzFIZW5LR2c” type=”application”]
Une douzaine de fiches thématiques, mise à disposition du public, présente : les chronologies : – synoptiques : .1939-1944 – Espagne et France – . Organigramme des structures des Guérilleros – rédigées : . De la Retirada à la Libération du Béarn . Les étapes de la Résistance des Guérilleros les principales structures de résistances : Brigades Internationales, MOI, UNE, AGE. le camp de Gurs les CTE, GTE la Reconquista de España les éléments bibliographiques… Cette exposition s’adresse à un large public ainsi sensibilisé à la mémoire des guérilleros, notamment scolaire, répondant aux demandes d’enseignants, tant français qu’espagnols, mais aussi aux associations mémorielles bi-nationales et aux élus d’autonomies espagnoles…

GUÉRILLEROS : UNE MÉMOIRE OCCULTÉE A REVIVIFIER

L’histoire des républicains espagnols du Béarn, de la Résistance jusqu’à la Libération du Béarn, révèle un pan important du patrimoine local qui reste encore relégué.Certes, les Archives départementales en conservent des traces, les scolaires, dans le cadre de projets pédagogiques, y ont bien sûr accès. Cependant, trop rares sont les traces et hommages rendus à ces héros, exilés de l’Espagne républicaine, dont beaucoup ont vécu à Pau, ou ailleurs en Béarn.Pour les membres de M.E.R., descendants, amis des exilés républicains espagnols, la volonté de sortir cette histoire de l’oubli demeure un objectif fondamental. « Ces guérilleros, monuments d’éthique, habités par une patrie d’idéal, écartelés entre une patrie de cœur et une patrie de sang qui les rejette dans un pays d’exil qui se méfie d’eux, ont écrit une des plus belles pages de l’Histoire du 20ème siècle, un siècle de grands élans idéalistes. »

Maïté Estop Extramiana

 

MER Pau

Author:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.