Bordeaux : une exposition à la mémoire des « Rotspaniers »

A Bordeaux, l’ancienne caserne Niel et les « Rotspaniers »

Ce vendredi 8 février dans un lieu de mémoire qu’est l’ancienne caserne Niel, d’où 2000 à 3000 prisonniers espagnols partaient chaque jour construire la base sous-marine, a été inaugurée l’exposition Rotspanier – Espagnols rouges – travailleurs forcés oubliés de la Seconde Guerre mondiale.

Les Républicains espagnols à la caserne Niel

Emmanuel Dorronsoro, Président de Ay Carmela, a rappelé dans son allocution, ce qu’ont enduré ces 60 000 républicains espagnols, « Étrangers indésirables », qui, dès le mois d’avril 1939, ont été utilisés comme main-d’œuvre dans les 250 compagnies de travailleurs étrangers (CTE), et ensuite dans les GTE (groupements de travailleurs étrangers).

Un grand nombre de ces républicains espagnols – 10 000 – entreront dans la Résistance et participeront à la libération de la France. Plus de 12 000 Républicains espagnols ont connu le travail forcé et l’extermination (camps de Mauthausen, Buchenwald, Bergen-Belsen, Dachau, Flossenbürg, Ravensbrück, Auschwitz, etc). Ils furent également les premiers à être déportés à Mauthausen. 7 297 y furent internés et 4 761 n’en revinrent pas. Ce sont également les républicains espagnols qui entrèrent les premiers à Paris le 24 août 1944.

Cette inauguration a été agrémentée de respirations musicales grâce à la chorale des amis de l’Ormée et à Artur, violoniste de talent. Ensuite ont été inaugurées une stèle, ainsi qu’une plaque dédiée aux républicains espagnols.

Inauguration de l’exposition – 08/02/2019
Inauguration de l’exposition – 08/02/2019

Author: caminar

2 thoughts on “Bordeaux : une exposition à la mémoire des « Rotspaniers »

  1. Bonjour
    Merci de me dire comment on peut avoir l’ expo dans la Marne?
    Nous avons aussi un déporté républicain de Mauthausen qui a 100 ans, je peux vous envoyer des photos

    Abrazos

    Patrick SANCHEZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.