Afrique du Nord, un autre lieu de l’exil républicain espagnol

L’Afrique du Nord et l’exil républicain espagnol à travers un documentaire

C’est par la projection d’un documentaire que se clôturera vendredi 25 octobre 2019 à 21 heures la première des Journées Caminar. Sa coréalisatrice Sonia Subirats, de l’association « hijos y nietos del exilio republicano », participera au débat. « Desde el Silencio, Exilio Republicano en el Norte de Africa » témoigne, à travers les récits de ceux qui l’ont vécu et de leurs enfants, d’un exil peu connu, celui qui a rejoint des pays comme le Maroc, l’Algérie ou la Tunisie.


Figure 1: La coréalisatrice Sonia Subirats

Un exil qui, pour certains d’entre eux, a commencé dans la poche d’Alicante à bord du Stanbrook et d’autres navires de commerce obligés de se frayer un chemin malgré l’armada et l’aviation franquiste pour rejoindre Oran.

Et à l’arrivée, l’attitude honteuse et inhumaine des autorités françaises s’opposant au débarquement de ces réfugiés pour finalement envoyer les femmes et les enfants vers la prison d’Oran quand les hommes étaient internés dans des camps de concentration. Ils devaient y retrouver les marins de la flotte républicaine espagnole qui avaient cru trouver asile dans le port de Bizerte. Et beaucoup d’entre eux ont été ensuite affectés dans le désert, par plus de 50 degrés à l’ombre, au chantier du transsaharien dans des conditions infrahumaines.

Ceux qui ont survécu et leurs enfants ont cru pouvoir connaître une vie normale là où ils étaient établis puisqu’il apparaissait désormais que, malgré les espoirs nés de la Libération, leur rêve de retour, « el año que viene en España », s’était converti en pure chimère. Et de nouveau l’exil pour eux avec les indépendances et la guerre d’Algérie.

De tout cela ils témoignent en des termes simples et émouvants, de cette deuxième Espagne qui vivait en Afrique du Nord et du respect mutuel qui les unissait aux populations autochtones contre le racisme diffusé par les colonisateurs.

Author: caminar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.