Miquel Pedrola – une renaissance

Miquel Predrola

Un livre pour retrouver son père

La vice-présidente de l’Ateneo Republicano de Limoges, Amada Pedrola Rousseaud a écrit un livre intitulé « Miquel Pedrola, une renaissance » à paraître le 30 septembre 2021. Dans cet ouvrage, elle raconte son père, qu’elle n’a pas connu, et Miquel raconte sa fille. C’est l’histoire d’une double renaissance.

L’exil et le silence

Amada Pedrola Rousseaud est née en 1937 à Barcelone. C’est la guerre civile. Son père, antifasciste et militant du POUM, meurt sur le front de l’Aragon, avant qu’elle naisse. En 1939, Amada subit les affres de la Retirada, comme les 500 000 républicains espagnols vaincus par Franco avec l’aide de Mussolini et de Hitler. Réfugiée en France avec sa mère Maria Valero, Amada va vivre dans le silence des raisons de cet exil.

Soudain, le voile de l’oubli se déchire… lentement. Les petits enfants des Républicains restés en Espagne commencent à fouiller le passé pour retrouver les traces des grands-pères et des grands-mères, assassinés ou emprisonnés et torturés sous le franquisme. Resurgit alors Miquel Pedrola, jeune militant du POUM (Parti Ouvrier d’Unification Marxiste) : le père d’Amada.

Miquel Pedrola, un combattant antifasciste

Miquel Pedrola i Alegre est né à Barcelone le 22 juin 1917 et meurt sur le front d’Aragon le 8 septembre 1936, au tout début de la guerre civile.

Il commence à militer au sein du BOC (Bloc Ouvrier et Paysan) avec lequel il participe aux événements du 6 octobre 1934 (à la suite de l’arrivée de la droite conservatrice au pouvoir en Espagne, Lluis Companys, président de la Généralité de Catalogne, déclare l’Etat catalan dans la République Fédérale espagnole). Miquel adhère ensuite au POUM. Lorsque la guerre civile espagnole éclate, il se porte volontaire pour aller au front et prend le commandement d’une unité de combat qui prendra son nom. Miquel Pedrola meurt au cours de la bataille du Moulin Palacín, près de Huesca. Le 21 février 1937, la rue Sant Miquel du quartier de la Barceloneta, à Barcelone, est officiellement dédiée à sa mémoire. En 2008, l’historien Dani Cortijo découvre la trace du nom de Miquel Pedrola dans l’actuelle rue Sant Miquel. Il mobilise le quartier pour la récupération de l’ancienne rue Miquel Pedrola.

L’historien Dani Cortijo et Amada sur les traces de Miquel :

Le livre « Miquel Pedrola, une renaissance »

ISBN : 9782900886229
256 p. – 13,5 x 21 cm –
Les Éditions libertaires

Plus de renseignements :
Ateneo Republicano du Limousin
61, rue Champlain 87100 Limoges
Tel : 07 86 48 26 51
Courriel : ateneorepublicanolimousin@gmail.com

Miquel Pedrola, une renaissance
close

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu de qualité dans votre boîte de réception, chaque fois qu'un article est publié.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Author: caminar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.